Une nécessité !

La sylviculture connaît une situation délicate :

- La concurrence s'accroît en provenance de pays
  à exploitation fortement mécanisée ou à bas
  salaires (Scandinavie, Europe orientale, Russie);
- La forêt souffre d'événements climatiques
  extrêmes (Lothar, canicule 2003);
- La Confédération réduit fortement son soutien;
- Une pression s'exerce en faveur de modes
  d'exploitation peu respectueux de
  l'environnement.

Face à cette situation, deux attitudes sont possibles :
La résignation. Elle conduit à l'abandon progressif de l'exploitation des forêts et à la perte d'emplois et de savoir-faire, ou au contraire à une intensification de la mécanisation au détriment du respect de la multifonctionnalité de la forêt.
La lutte. Elle implique le renforcement de la filière « bois » au travers de mesures légales et incitatives favorisant notamment les constructions en bois et l'usage du bois-énergie. Elle nécessite également de renforcer l'image et le positionnement du produit sur le marché. C'est à cela que vise l'obtention d'une AOC.


Le projet de créer une AOP pour le bois du Jura est né chez les professionnels français. Pour la Suisse, il est indispensable de suivre le mouvement. Une grande partie du bois du Jura suisse est en effet exportée et sciée en France (80% du bois neuchâtelois par exemple). Si le bois du Jura suisse n'obtient pas l'AOC, ce débouché important se fermera. Par ailleurs, le bois français muni de l'AOC concurrencerait fortement le bois suisse qui ne l'aurait pas.

Tout comme les produits alimentaires, le bois connaît déjà les labels de qualité écologique (FSC, PEFC).
Cela ne suffit toutefois pas, ces labels ne garantissant pas une qualité particulière du produit ni une origine géographique, de proximité ou de renommée.
Comme dans l'alimentation, l'AOP est un complément indispensable pour positionner un produit sur le marché.


L’AOP Bois du Jura sera un complément au COBS
(Certificat d’origine bois suisse)

Les objectifs de l'obtention d'une AOP "bois du Jura" sont les suivants:

- Valoriser la notoriété historique du bois résineux du massif du Jura;
- Protéger la dénomination;
- Créer une image commerciale de haute qualité;
- Soutenir une activité économique locale;
- Répondre à la demande des clients les plus exigeants sur la traçabilité;
- Créer une plus-value supplémentaire.